B - La poulie

Pour construire la poulie , il suffit de prendre un petit tuyau métallique de longueur convenable (ce tuyau forme la gorge de la poulie), on fixe à ses deux extrémités deux disque qui forment les bords de la poulie.

Pour régulariser la vitesse de cette poulie, on prend un anneau métallique très mince , on perfore sa surface de deux trous (figure ci-contre) par lesquels on fixe l'anneau sur le disque de la poulie. cet anneau doit porter , diamétralement opposé au trou, une dent inclinée qui s'appuie sur l'un des bras de la croix de la roue principale. Ainsi lorsque la poulie tourne , c'est cette dent qui entraîne directement la rotation de la roue sans perte de temps.

Remarque

Concernant la rotation des roues, il faut noter que dans le cas d'un système d'engrenage formé par la superposition de plusieurs roues, celles de nombre impair tournent dans le même sens que la roue motrice , tandis que celles dont le nombre de dents est paire,elles tournent en sens inverse.

C -  la corde (al-Siryaq)

on prend une corde de longueur correspondant à la durée de 24 heures. On accroche à chacune de ses deux extrémités un crochet qui doit recevoir un poids convenable. On enroule ensuite cette corde sur la gorge de la poulie et on cherche par l'expérience  la valeur du poids et du contrepoids qu'il faut accrocher pour que la roue principale effectue une révolution par heure. Ainsi lorsque le poids descend, le contrepoids plus legé remonte et la roue tourne entraînant la rotation de tout le système. Pour remonter l'horloge ,il suffit de tirer le contrepoids vers le bas, le poids monte en même temps. L,anneau par sa flexibilité s'écarte en éloignant sa dent du bras de la roue. Une fois le système libre le poids redescend d'un mouvement régulier.

Remarque .

Nous avons déjà signalé que la longueur de la corde doit être proportionnelle au nombre des heures et que pour une journée complète cette longueur doit être équivalente à la durée de 24 heures. Dans ce cas la corde va être très longue. Mais on pourra la réduire au 1/8 si on fixe sur l'axe de la roue principale un pignon de huit dents qui s'engrènent avec une roue de 64 dents . On  enlève la poulie de l'axe de la roue principale et on la fixe sur celui de la roue de 64 dents . Cette dernière effectue trois tours pendant 24 heures et on aura besoin d'une corde de longueur 1/8 de la précédente.

D - La roue du cadran (fadl al-Da'ir )

C'est la roue qui actionne l'aiguille des heures de l'horloge. Pour déterminer la nombre de ses dents,il suffit de scier en forme de dents l'extrémité de l'axe de la roue principale . ces dents doivent être du côté de la poulie et leur nombre ne doit pas dépasser le chiffre cinq. Ainsi fait, le nombre de dents de la roue du cadran sera égale au nombre de dents sciées multiplié par 24, ou un multiple de ce nombre soit 48, 72, 96, ou 120.

notons que ces nombres sont utilisés dans les horloges de temps complet c'est-à-dire 24 heures. Dans les horloges à demi-temps il faut diviser les nombres précédent par  2 .

Une fois la roue du cadran construit on lui accorde un axe qui passe par son centre d'inertie . On pratique ensuite dans deux supports verticaux et parallèles , deux trous dans lesquelles on doit tourner l'axe de la roue du cadran de sorte que ses dents s'engrènent avec les dents sciées.

E- Le cadran (al-Muhit)

On prend une plaque métallique très mince et on la coupe en forme de cercle de diamètre convenable. on trace ensuite sur ce cercle un autre cercle concentrique et plus petit afin d'avoir une couronne . Cette couronne sera divisée en 24 ou 12 parties égale selon le temps choisi.. On écrit dans chaque case le numéro de l'heure en tournant dans le sens direct. Ce cercle gradué forme le cadran des heures.

 on fixe ce cercle devant la roue du cadran de sorte que l'axe de ce dernier passe par le centre de la plaque formant le cercle . On applique ensuite à l'extrémité de cette axe une longue tige terminée par un index qui doit se déplacer devant les graduations du cadran.

 2 - Montage et mode de  fonctionnement

Notons que les figures présentées dans le text sont tirées du traité de Taqi al-Din , mais malheureusement il n'a pas donné un schémas général de l'horloge où se présentent tous ses éléments. Nous avons reconstiué ce schémas en suivant la description de Taqi al-Din figure en-dessous

 

 Dans cette figure de l'horloge montée avec tous ses éléments ,nous distinguons la roue principale (G) appelée aussi la roue de partitions . Sur son axe qui tourne dans deux ouvertures pratiquées dans les deux piliers parallèle du cadre (A) , on a fixé la poulie(L) qui porte l'anneau du freinage (H) muni d'une dent qui s'appuie sur l'un des bras de la croix de la roue principale (G) . (J) est la roue du cadran dont les dents s'engrènent avec celles du pignon (K) fixé sur l'axe de la poulie (L). L'extrémité de l'axe de la roue (J) porte l'aiguille des heures. Cette dernière se déplace devant les graduations du cadran (M). L'axe de la roue secondaire (D) porte le pignon (F) dont les dents s'engrènent avec celle de la roue principale (G). L'axe de la roue de rencontre (C) porte le pignon(E) dont les dents s'engrènent avec celle de la roue (D). La tige à  palettes qui se dresse verticalement devant la roue de rencontre porte le balancier (B).

Mode de fonctionnement

L'horloge étant ainsi montée, on tire la petite masse vers et on l'abandonne . La grande masse occupant sa position la plus haute , commence à descendre d'un mouvement régulier entraînant tout le système d'engrenage en rotation. Ainsi la roue de rencontre tourne et le balancier oscille . L'aiguille des heures indique le temps écoulé.

http://sanjakdar-chaarani.com/sai-j3x/index.php/les-videos ( voir l'animation viéos correspondants)