Batailles Arabes - Byzantins

Batailles des Arabes avec les Byzantins

 Une première tentative de lutte contre les Byzantins et dans le but de rentrer en Syrie, fut organisée par Mahomet en 629 à Mu'ta (à l'est de la Jordanie et d'al-Karak). Et depuis et jusqu'en 634, les musulmans n'ont pas encore pénétré en Syrie qui est toujours sous la domination de l'empereur de Byzance.

Le temps du calife Abou-Baker

Dans le but d'envahir la Syrie, Abou Baker constitua quatre corps d'armées, auxquels devait s'adjoindre une cinquième, formé de troupes venant de Médine sous les ordres de Mu'awiya. Chaque corps d'armée fut confié à un général qui suivra une direction vers la Syrie. Yazid ben abi sufyan et Charhabil ben Hasna doivent affronter Tabouk et Omar ibn al As devait se dirigeait vers Ayla (ville maririme dans le golf de Aqaba).

Yazid a pu s'emparer de Tabuk et continua son chemin vers les collines qui surmonte la vallée d'Araba (bordé au nord par la mer morte et au sud par le golf de Aqaba entre la Palestine et la Jordanie ). Une lutte s'est avérée, dans cette vallée entre les musulmans et les byzantins et qui s'est terminée par le retrait des Byzantin vers Gaza.

La plus grande bataille fut celle d'Ajnadine (juillet 634), qui s'est terminée par la victoire des musulmans , tandis que les Byzantins se sont retirés vers Jérusalem.La bataille de Yarmouk

Après la défaite des Byzantins et la victoire des musulmans dans la bataille d'Ajnadine, les deux adversaires se préparent pour un nouveau combat. Khalid ibn al-Walid pris la tête des opérations et positionna les troupes musulmanes sur la rivière Yarmouk (affluent de Jordanie à une centaine de km de Damas). Les Byzantins affrontent les musulmans avec une armée colossale, pendant la bataille, Abu Ubayda ben al-jarrah est informé qu'Abu Baker est très malade et c'est au début du combat qu'arrive la nouvelle de la mort du calife. Omar qui le succéda destitue khalid ibn al -walid dès son accension au pouvoir. Il envoi un mesager à Abu Ubaydah ben al-Jarrah pour lui annoncer qu'il vient de le nommer à la place de Khalid. Abu Ubayda préfère cacher la nouvelle à Khalid pour ne pas démobiliser les troupes. Khalid conserve le commandement de la bataille jusqu'à la victoire.

Règne du calife Omar (634-644)

Pour continuer la conquête de la Syrie et après la bataille de Yarmouk Abou Ubaydah reçoit de Omar l'ordre de s'emparer d'Emèse (Homs)et de Damas où Les Byzantins se présentaient.

Le siège de Damas dura plusieurs mois, mais la ville finit par se rendre en livrant la moitié de ses richesses aux troupes musulmans (635). En 637 Abu 'ubayda prend Baysan, Thibériade et Fahil. Le sud de la Syrie est alors sous le contrôle des musulmans.

 Quant à Emès, les Byzantins renforcèrent les fortifications autour de la ville et c'est dans une seconde bataille en 638, que Abu Ubayda appela des renforts. Yazid ben Abi Sufyan vint de Damas, Mu'awiya ben Abi Sufyan vient de Césarée, et Khalid ben al-Walid  vint de Chalcis avec les renforts venant d'Irak. Khalid conseilla 'Ubayda de tenter une sortie. Une bataille de quatre jours s'engagea. Trois milles byzantins furent faits prisonniers.

Une épidémie de peste ravagea la Syrie et en particulier le bourg d'Emmanüs en 639; elle fit deux victimes notables: Abu 'Ubayda et Yazid ben Abi Sufyan . 

La conquête de l'Egypte 

Après avoir conquit la Perse et la Syrie le calife Omar visait l'Égypte. A cette époque, la province faisait partie de l'empire romaine d'Orient. Sa population, véritable mosaïque de peuple, était formée de deux éléments très distincts, vivant juxtaposés mais nullement mêlés. D'une part, les Grecs affluant de Byzance, occupaient les emplois et les fonctions militaires ou administratives, presque tous appartenant à la religion orthodoxe. D'autre part, les Coptes ou Égyptiens, peuple d'agriculteurs et d'artisans paisibles, fait au joug depuis plusieurs siècles. Il avaient généralement embrassé la doctrine d'Eutychès ou des monophysites. Tout s'opposait donc à une fusion entre ces deux populations dans une même pays. 

Tel fut l'état de L'Égypte lorsque Amr ben Al-As se dirigea vers ce pays  en traversant la Palestine. La population Copte accueillait Amr en libérateur. Ils signèrent un traité de paix. Les Grecs n'étaient pas en état de tenir la campagne et refusant de se soumettre se refugiaient à Alexandrie. Maitre de la partie la plus considérable d'Égypte Amr ben al-As se dirigea vers Alexandrie. Les Alexandrins tinrent quatorze mois. Les Grecs vaincus gagnèrent Canstantinople

Une fois l'Égypte conquis  Amr songea à organiser sa conquête, tandis que ses lieutenants poussaient leurs armes victorieuses jusqu'au pays de Barqua et de la Noubie.

Règne du calife Uthman ben Affan