la mécanique amusante

La mécanique amusante

                                  

Concernant ce titre, une introduction a attiré mon attention, qui reflète l'esprit des savant arabes et qui mérite d'être signalée.

Plusieurs études analytiques faites par des spécialistes , des historiens arabes et orientaux ont dévoilées l'esprit critique et expérimental des savants arabo-musulman, qui plusieurs siècles avant Bacon ont opté pour l'expérience par l'expression:«التجربة خير برهان|» (l'expérience est la meilleur solution pour atteindre la vérité) . C'est dans les préambules de leurs manuscrits qu'apparaissent les expressions qui incitent à n'admettre les faits et les lois scientifiques avant de passer par l'expérience . Cette expérience qui met en relief toute vérité et qui minimise toutes erreurs dû à la théorie .

Cette introduction est celui du livre "la physique amusante" rédigé par les prodesseurs: Julia De Fontenelle , F Malepryer, Jean Sébatien Eugène

Librairie encyclopédique de Roret -1860

"Rien pour l'observateur n'est muet sur la terre , a dit le chancelier Bacon ; cet axiome , dont tout démontre la vérité, peut s'appliquer aux sciences conjecturales comme aux sciences physique. En effet, l'homme ne saurait devenir l'interprète fidèle de la nature, ni soulever la voile dont elle couvre ses opérations , qu'après avoir recueilli un grand nombre de faits et d'observations: celui dont les travaux ne reposent que sur la foi d'autrui ne fait le plus souvent qu'ajouter ses erreurs à celle des autres. Un faiseur d'expériences est suivant le philosophe précité(1) , une espèce de chasseur qui suit la nature à la piste. Les courses inutiles ne le rebutent point; un seul phénomène le dédommage de plusieurs jours perdus . Depuis Aristote, une foule de théories sur les causes de divers phénomènes de la nature , se sont succédées; elles n'ont pris quelque stabilité que vers la fin du XVIIIe siècle, époque à laquelle la physique et la chimie ont vu s'agrandir leur vaste domaine. C'est alors que, riches d'un grand nombre de faits, et prenant l'expérience et l'observation pour guide, elles ont entièrement secoué le joug du péripatéisme, détruit des erreurs entachées de la rouille des siècles , révélé d'importantes vérités , et démontré par de nombreuses découvertes, que les faits sont toujours la vérification d'un principe...

Depuis que l'esprit d'observation a servi de guide aux savants, ils se sont empressés de recueillir tout ce qui pouvait les éclairer; il ont senti qu'un fait, qui semble d'abord n'offrir aucun intérêt ou ne présenter qu'un simple amusement, peut être la source des plus importantes découvertes . Ainsi, le premier qui s'aperçut que l'aimant attire le fer, ne se doutait nullement qu'à la connaissance de ce fait serait due la découverte d'un  nouveau monde. Un morceau de succin frotté attire les corps légers, et cette connaissance est l'origine d'une science nouvelle , qui , par suite, permet à l'observateur de disposer à son gré de la foudre , ou d'imprimé une nouvelle marche à la chimie en l’enrichissant d'un grand nombre de découvertes...

Aussi, pour les vrais observateurs, l'expérience est la démonstration des démonstrations, puisque c'est elle qui a ouvert la porte à d'éternelles vérités...

De nos jours la physique et la chimie ont tellement contribué à expliquer les lois primordiales qui régissent les corps et les phénomènes divers qui en sont le résultat, que l'histoire de la nature à fait de progrès immense... Ces deux sciences donnent lieu à une infinité d'expériences et d'amusement d'autant plis curieux et d'autant plus agréables qu'ils passent, pour ainsi dire, pour miraculeux aux yeux de ceux qui sont étrangers à l'étude des sciences naturelles. Ces amusements physiques, chimiques ou mathématiques, considérés scientifiquement, ne sont pas seulement un simple objet de curiosité; l'explication des phénomènes qu'ils présentent se rattache aux théories les plus élevées, les plus exacte, et doit être considérée comme une nouvelle source d'instruction; ce sont des roses dont on a pris soin d'arracher les épines. Ainsi, les amusements dus à l’électricité, à l'aimant, à la lumière, au calorique, à l'air, à l'eau, nous font connaître les propriétés principales dont jouissent ces divers corps: ne peut-on point, dans ce cas, répéter avec un de nos plus généreux moralistes: Heureux ceux qui s'instruisent en s'amusant! Tel sont les divers motifs qui nous ont portés à publier cet ouvrage ..."