Les pompes de Taqi al-Din

Les pompes de Taqi al-Din

Dans son traité "Les méthodes sublimes des machines spirituelles" Taqi al -Din décrit quatre pompe de genre différent

première pompe

La pompe à deux cylindres opposés

Nous n'avons pas trouver de différence appréciable entre la description de Taqi al-Din et celle précédemment décrite par Al-Jazari . La figure (A) tirée du traité de Taqi al-Din nous montre les détails . Afin d,éclaircir les détails ,nous l'avons reproduit en trois dimensions figure (B) .

  

        Figure A -                                                                             Fig - B - 

 

Deuxième pompe

La pompe de la  vis d'Archimède

Description

 La figure ci-contre tiré du traité de Taqi al-Din représente les éléments de la pompe . On distingue :

- Le tuyau (T) dont l'intérieur est sculpté suivant des sillons hélicoïdaux  parfaitement identiques de la base à l'extrémité.

- un pignon (p) de six dents s'adapte à ce tuyau vers sa base.

- Un axe horizontal mobile dans deux trous pratiqué dans deux poteaux opposés et bien rigide . Cet axe porte une roue dentée (R) portant sur sa périphérie  60 dents qui s'engrènent avec les dents du pignon. et une roue à ailettes (A) qui sera actionnée par la chute d'eau.

Mode de fonctionnement

L'appareil étant monté avec tous ses éléments , on plonge son extrémité inférieur , du côté du pignon dans l'eau à puiser. On dirige une chute d'eau sur les ailettes de la roue (A). La roue tourne entraînant la rotation de R donc du tuyau par l'intermédiaire du pignon (P) . Ainsi l'eau monte dans les sillons tout le long du tuyau et sera éjecté par  son extrémité supérieure dans un  canal ménagé à cette fin.

Noton que Taqi al-Din a préciser que le tuyau doit tourner dans le sens opposé à l'enroulement des sillons hélicoïdaux. Il signale aussi que lorsque la roue (A) effectue un tour le tuyau effectue dix et ceci est dû au rapport des dents du système d'engrenage (60/6) .

Reproduction en trois D de cette pompe