La mécanique horlogère

                            

Notion du temps

Définitions:

- Milieu indéfini où paraissent se dérouler irréversiblement les existences dans le changement (petit Robert 1981).

- Celle des dimensions de l'univers selon laquelle semble s'ordonner la succession irréversible des phénomènes. (hachette 1992)

- Milieu indéfini et homogène dans lequel se situe les êtres et les choses et qui est caractérisé par sa double nature, à la fois continuité et succession (trésor).

- Notion fondamentale conçue comme un milieu infini dans lequel se succède les évènements (Larousse).

Ces définitions nous poussent à s`embarquer dans le passé afin de poursuivre les opinions et les idées que les penseurs, les philosophes, les savants et les hommes de sciences ont projeté sur la notion du temps.

Jean Kovalevsky membre de l`Académie des sciences morales et politique dit: «Nous avons de la notion du temps une connaissance primaire vivant dans un présent coincé entre un passé qui se cristallise dans nos souvenir et un futur plein d`inconnu. Cette conscience de temps qui s`écoule est une donnée indissoluble de la vie : la présence du temps se manifeste par tout changement.»

Pour Platon :«le temps est une imitation mobile de l'éternité [...]. Ce sont les astres errantes au sein de l`Univers qu`ont pour mission de définir les mesures du temps». Le temps est l`"image mobile de l`éternité", le reflet imparfait d`un modèle éternel, la copie de mode éternel des idées."

Aristote dans son traité "La physique" met le temps en rapport avec le mouvement . Il écrit: «le temps n`existe pas sans le changement; en effet quand nous ne subissons pas de changement dans notre pensée ou que nous les apercevons pas, il ne nous semble pas qu`il soit passé du temps» . Dans une autre citation il dit: «Voici ce qu`est le temps : le nombre de mouvement selon l`antérieur-postérieur.»

Pour St Augustin c`est le temps de la conscience qui est évoqué dans le 11e livre des confessions . Il dit:« je cherche, Ô père; je n`affirme pas» et il poursuit:« Qu`est-ce que donc que le temps? Quand personne ne me le demande, je le sais ; dès qu'il s'agit de l`exprimer je ne le sais pas».

Newton dans ses principes mathématiques de la philosophie naturelle, oppose radicalement deux notions de temps: «le temps absolu, vrai et mathématique, sans relation à rien d'extérieur, coule uniformément, et s`appelle la Durée. Le temps relatif apparent et vulgaire, est cette mesure sensible et extrême d'une partie de durée quelconque (égale ou inégale) prise par du mouvement : telles sont les mesures d`heures, de jours, de mois etc .. dont on se sert ordinairement à la place du temps vrai.»

Kant écrit: «Le temps n`est pas un concept empirique ou qui dérive de quelques expériences[...], le temps est une représentation nécessaire qui sert de fondement à toutes les intuitions[...]; le temps n'a qu'une dimension, des temps différents ne sont pas simultanés mais successifs.

Selon Wundt « L`intuition du temps, à la vérité est déjà ébauchée dans la représentation du mouvement, mais son développement supérieur est absolument lié au sens de l'ouïe.»

Henri Poincarré dégage deux variantes temporelles, celle qui se manifeste dans le domaine conscientiel et celle qui se prête à la mesure: temps psychologique et temps physique.

 

Sources : professeur Eric Emery - invité à l`école polytechnique de Lausanne.

- Le Timée, Platon in Œuvres complète. Tome II paris bibliothèque de la Pléiade 1950.

- La Physique Aristote tome I et II paris les belles lettres 1926.

- Les Confessions , Saint Augustin Livres IX-XIII tome II paris les belles lettres 1926