Les instruments de la musique arabe:

L'histoire  des instruments de la musique arabe, plante ses sources très loin dans le passé. En fait , une civilisation assez remarquable fut découverte lors des fouilles organisées au sud de la presqu'Île de l'Arabie . Cette civilisation fut remarquée par la découverte d'une ville avec ses grandes citadelles et ses somptueux remparts . Ajoutant à tout cela ses magnifiques creusets d'encens.

En signalant l'influence de la civilisation du peuple de l'Arabie du Sud durant le premier millénaire avant notre ère, sur les peuples voisins tel que la Mésopotamie, la Grèce et le peuple hébreu, le grand musicien Peter Crosseley Hollande rappelle le nom de quelques instruments de musique dont le nom dérive d'une origine arabe. Les noms «Tibela » en hébreux et «Tabbula» chez les assyriens et les babyloniens, dérive du mot arabe «Tabla» (instrument de percussion très populaire utilisé jusqu'à nos jours). De même la flûte hébraïque  appelé «Zamr» n'est autre que le nom du même instrument à vent en arabe.

Ainsi, afin de dévoiler l'histoire et le développement des instruments de la musique arabe, il faut recourir à plusieurs sources tel que :

-Examiner avec précision  les anciens  instruments de musique trouvés dans les fouilles des anciennes villes.

- dévoiler les secrets des fresques, des bas reliefs , des peintures et des gravures

- Déchiffrer les manuscrits traitants le sujet de la musique arabe et de ses instruments

Se basant sur ces données,  les premiers instruments de la  musique arabe furent le «Tabla», le «Zamr» ajoutons encore le «Duff», les castagnettes et les grelots. Ces mêmes instruments ne cessaient d'être utilisés dans la période préislamique, auxquelles il faut ajouter l'ûd (le luth).

Au début de la période de l'expansion de l'Islam les instruments de musique utilisés étaient ceux de la période préislamique avec un nouveau instrument qui apparaît  le «tambour», cet instrument de percussion   omniprésent dans toutes les fêtes populaires jusqu'à nos jours.

Sous le règne des Omeyyades c'est le luth (instrument à cordes) qui va être l'instrument de base de la musique arabe, et c'est Saïb Khaïr qui fut le premier utilisateur . À cette période apparaissait aussi  le premier orchestre, vu qu'un flûtiste, un tambourineur et un joueur de Duff accompagnèrent le joueur de luth pour régler le rythme.

L'âge d'or de la musique arabe fut la période du règne des Abbassides. C'est à partir de cette période que se forme le «lit oriental»(التخت الشرقي) formé par l'ensemble des instruments de base qui sont l'ûd, le nay le qanun et le darbouka.

Nous distinguons dans les instruments de musique arabe trois catégories:

 

Les instruments à cordes

 

Les instruments à vent

 

Les instruments de percussion