Index de l'article

 Les serrures d'Al-Jazari

Dans son traité , Al-Jazari a consacré le sixième chapitre à la description des variétés mécaniques  parmi lesquelles nous trouvons la description détaillée de deux serrures: une serrure à lettres, et une autre à clé.

Dans l'introduction de la description de ses serrures Al-Jazari dit:"Nos antécédents, les serruriers ont fabriqué des serrures à lettres parmi lesquelles nous distinguons des serrures qui fonctionnent par la combinaison de quatre lettres relatives à quatre disques rotatifs. D'autres sont manœuvrées, par deux  lettres gravées sur deux cylindres rotatifs et d'autres possèdent six disques pour fonctionner à six lettres. Moi, j'ai fabriqué une coffre et j'ai aménagé sur son couvercle une serrure à douze lettres."

Description de la serrure

Au quatre coins d'un couvercle métallique rectangulaire, sont fixés quatre serrures à lettre dont chacune est manœuvrée  par la combinaison de trois lettres de l'alphabet. De plus, autour de chaque serrure,  seize lettres de l'alphabet  sont gravées sur ce couvercle (fig - 1).

Chaque serrure est formée des éléments suivants:                                                                                                            Fig - 1 -                                         Fig - 2 -                               Fig - 3 -

- Un premier disque métallique de même épaisseur que le couvercle dont la périphérie est divisée en seize cases par des sillons bien gravés. Dans chaque case on a marqué une lettre de l'alphabet. Sur son bord on a soudé une petite pièce métallique en forme d'amande dont  la moitié est saillante. Diamétralement opposée à cette pièce, on a fixé une autre, ayant la forme de tête d'oiseau. Elle servira de mancheron pour faire tourner le disque. Une ouverture circulaire pratiquée au centre de ce disque (fig-2-) permet le passage d'un cylindre creux portant 16 dents (fig-3).

- Un second disque de section moyenne est perforé, en son centre, d'un trou permettant le passage du cylindre creux à 16 dents. Sur le périmètre de ce disque, on a taillé une encoche triangulaire permettant l'entrée d'une dent du cylindre précédent (fig - 4 -)

      

   Fig - 4 -                                        Fig - 5 -                                       Fig - 6 -

- Un autre disque identique au premier mais de plus petit diamètre pouvant entrer dans le cylindre à 16 dents.

- Un bâtonnet de cuivre jaune de longueur un doigt ayant la forme de la figure 5.

- Un disque métallique, dont le périmètre est muni d'une encoche triangulaire , est troué en son centre. de plus il est perforé de seize trous équidistants  (fig-6-)

- Un troisième disque, plus mince  que les deux premiers possède à sa surface un petit clou disposé perpendiculairement à sa face. En son centre on a pratiqué une ouverture carrée  qui reçoit l'extrémité équarrie d'un bâtonnet en cuivre.

Dans l'ensemble on a  pour chaque serrure trois disques à lettres et  un  cylindre denté pour chaque disque . Ainsi à chaque serrure on fait la combinaison de trois lettres.

      

                   Fig -  7 -                                   Fig - 8 -                                  Fig - 9 -

Tout ces éléments empilées l'un au-dessus de l'autre dans un ordre prévu techniquement, forment la serrure (fig - 7-).

Aprés avoir fixé les serrures dans les quatre coins du couvercle du coffre , on aménage au verso du couvercle , une plaque métallique rectangulaire qui cache les serrures après avoir pratiqué une ouverture dans les quatre coins en face des serrures. Le centre de cette plaque est perforé d'un trou apte à recevoir un disque à quatre chevilles bien distinctes (fig -8-) . Finalement cette plaque sera divisé suivant sa largeur en deux parties comme le montre la figure 10. Nous remarquons sur cette figure la ligne grise selon laquelle la plaque est divisée en deux parties  .  Une petite clé (fig-9-)sert à séparer ces deux parties une fois introduite dans le  trou du centre.

 Mode de fonctionnement16

Al-Jazari dit:" Il est clair que lorsqu'on introduit la clé au centre du disque à chevilles et on la fait tourné à  droite, les deux parties de la plaque se rapprochent et les picots fixés latéralement (à droite et à gauche ) du coffre rentrent dans leur fente et la serrure central se ferme. On tourne le disque supérieur de chaque serrure de façon à éliminer la superposition des lettres et c'est ainsi que le coffre est fermé. Pour l'ouvrir , il suffit de positionner les lettre dans chacune des quatre  serrures dans l'ordre prévu , de faire rentrer la clé dans l'ouverture qui lui est accordée et de la tourner à gauche . les deux parties de la plaque se séparent et  le coffre est de nouveau ouvert.   

                                                                                                                      Fig - 10 -                                                                                                                                                      

La seconde serrure décrite par Al-Jazari

La figure ci-contre  représente la serrure avec ses éléments.17

Elle est formée essentiellement d'une épaisse  plaque rectangulaire en bois muni de quatre rainures perpendiculaire (deux horizontaux et deux verticaux ). Dans chaque rainure est encastrée une traverse ayant un côté denté.  Au centre de cette plaque on fixe une roue dentée dont les dents s'engrènent avec les dents des traverses. Ce disque est muni d'un trou central prêt à recevoir la clé. Un cliquet formé d'une lame métallique  flexible est fixé sur la plaque. L'une des deux extrémités de cette lame  rentre  entre les dents du disque  peut servir  de frein. Une fois écarté de cette position, il se range dans la fente qui lui est  appropriée.

 Mode de fonctionnement

Al-jazari dit:" Il est clair que si l'on introduit la clé dans le trou du disque central et on la fait tourner à droite , chaque deux traverses opposées se déplacent en sens opposé et la serrure se referme, Dans  le cas contraire la serrure est de nouveau ouvert. "

Signalons que dans le cas de la figure la serrure est ouverte.

Remarque : À Istanbul ( Turquie )et précisément au musée de la technologie  nous trouvons un exemplaire recontruit  de chaque serrure avec un vidéo qui est accorder pour le mouvement . 

Consulter les vidéos.

http://sanjakdar-chaarani.com/sai-j3x/index.php/les-videos

l' histoire de la serrurerie

La mécanique amusante de Taqi-al-Din